Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog de la fédération de l'Aisne du Parti socialiste


Rythmes scolaires : Yves Blein répond à l'appel au boycott de l'UMP

Publié par jean luc sur 30 Septembre 2013, 09:57am

Catégories : #Education Nationale, #Billet d'Humeur, #Copé

Rythmes scolaires : Yves Blein répond à l'appel au boycott de l'UMP

En réponse à l'appel de Jean-François Copé de faire une grève de la réforme des rythmes scolaires, Yves Blein, député socialiste du Rhône a décidé d'adresser une lettre ouverte à tous les habitants de Meaux. Dans cette lettre ouverte, notre député rappelle que cette réforme est faite dans l'intérêt unique des enfants, et fustige la récupération politicienne opérée par le président de l'UMP.

___________________________

Lettre ouverte à toutes et tous les Habitants de Meaux

Madame, Monsieur,

J’ai lu avec attention les déclarations de votre Maire, appelant les Maires des communes de France à une « grève de la réforme des rythmes scolaires ».

J’ai pensé aux petits Meldois ; les experts de toute sorte, mais nous aussi les parents, avec notre bon sens, savons bien que les enfants apprennent mieux le matin ; combien de fois avons-nous rêvé à un système « à l’allemande » où ils auraient cours le matin et sport ou activités culturelles l’après-midi !

J’ai regardé avec attention les arguments de votre Maire, considérant que – s’agissant du bien-être et de l’éducation de nos enfants – son point de vue ne pouvait être dicté par des considérations partisanes ou politiciennes.

Je suis Maire d’une ville de 10 000 habitants (Feyzin dans le Rhône). Lorsque je compare les chiffres, Meaux dispose, proportionnellement à sa population de 50 000 habitants, des mêmes moyens que ma commune. Son endettement est faible.

Son budget par habitant la situe dans la moyenne supérieure des communes françaises. Sa fiscalité est un peu plus élevée que celle de ma commune.

J’ai pour ma part choisi de mettre en place, à la rentrée dernière, les nouveaux rythmes scolaires, convaincu que les enfants gagneraient à suivre les apprentissages de base – compter, lire, écrire – le matin, et que l’après-midi, ils seraient heureux de pratiquer des activités de loisirs, non moins formatrices pour eux.

Dans ma commune, les enfants terminent désormais à 15 h 45 leurs cours. Dès lors, ils peuvent gratuitement s’inscrire dans des cycles d’initiation à des activités sportives, culturelles et de découverte de l’environnement. Judo, équitation, football, basket, tir à l’arc, athlétisme, théâtre, musique, poésie, découverte de la faune, des galaxies, de la flore, de l’eau … forment désormais la seconde partie de leur journée. Le Mercredi, ils ont cours jusqu’à 11 h 30, peuvent rester à la cantine et, si leurs parents le souhaitent, ils sont transportés en car aux Centres de Loisirs.

Enfin, tous les jours là aussi, si leurs parents le souhaitent, ils peuvent bénéficier à l’école d’une aide pour apprendre leurs leçons. Maman et papa bénéficient ainsi, quand ils rentrent du travail, du meilleur temps avec leurs enfants.

Dans ma commune, presque 80 % des enfants ont été inscrits par leurs parents dans les diverses activités qui leur étaient proposées dans le cadre de l’aménagement des rythmes scolaires ; et je ne rencontre aujourd’hui que des parents qui me remercient et me disent combien ils sont heureux de vivre dans une commune qui offre ces possibilités à leurs jeunes citoyens.

Monsieur Copé évoque, pour rejeter ce dispositif, son coût pour les communes.

Si je calcule le coût résiduel pour Meaux, en appliquant proportionnellement les charges que cela représente pour ma commune, il serait de 500 000 € sur la base de 4 750 enfants en classe maternelle et élémentaire, une fois déduites les aides de l’Etat et de la Caisse d’Allocations Familiales. Il en coûterait donc à Meaux 0,6 % du total des produits de vos impôts - et dotations – qui constituent les recettes annuelles de votre commune ;
500 000 €, c’est une charge de 9,80 € par an et par habitant, qui peut être engagée en trouvant des économies dans d’autres budgets … tout n’est somme toute qu’une question de priorité.

Mesdames, Messieurs les Meldois,

Si j’ai choisi de vous écrire, c’est parce que je suis de ceux qui pensent que l’éducation de nos enfants, leur avenir, sont des priorités absolues. Qu’importe les bisbilles politiciennes qui renvoient toujours aux autres la responsabilité des difficultés ! Tantôt l’Etat, tantôt les enseignants, l’un parce qu’il n’assume pas ses charges, les autres parce qu’ils feraient mal leur boulot !! Il y a tout simplement un moment où tout le monde doit être crédité de sa bonne volonté, de son engagement et où il faut que tout le monde relève les manches et y mette du sien. Le chantier de l’avenir de nos enfants est si beau, si exaltant à conduire !

Invitez Monsieur Copé à faire sienne cette magnifique cause, invitez-le à trouver les moyens dans le budget de Meaux – ils existent – et vous verrez à quel point ces nouveaux dispositifs sont bénéfiques pour vos enfants.

Si vous souhaitez en parler avec les parents de Feyzin, n’hésitez pas. L’adresse du site de la ville est www.ville-feyzin.fr. Ecrivez-leur ; ils vous répondront … et rejoignez-nous vite. Ce qui est bon pour les enfants n’est-il pas bon pour nous tous ?

Cordialement.

Yves Blein

Député du Rhône

Maire de Feyzin

http://deputes.lessocialistes.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents