Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog de la fédération de l'Aisne du Parti socialiste


Parce que je crois en la République

Publié par jean luc sur 27 Avril 2013, 15:07pm

Catégories : #Politique, #République

Parce que je crois en la République

La liberté est un acquis pour tous et pour toujours en France. La liberté de TOUTES et de TOUS doit l’être. C’est un devoir moral pour chacun d’entre nous de nous battre pour l’égalité des droits en France, pays de la Révolution et pays des Droits de l’Homme. Ce devoir impératif de citoyenneté est pour moi évident, mais il ne l’est pas pour tous.

C’est ainsi que notre République sombre jour après jour dans la haine de l’autre, dans l’incompréhension et dans la démagogie. Au contraire, elle doit vivre dans un débat sain. Elle ne doit pas être polluée par des activistes extrémistes qui souhaitent interdire à des êtres humains, à des citoyens, à des sœurs et à des frères les mêmes droits qu’à tous les autres.

Je croyais que la République se basait sur la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen ayant pour article premier : « les femmes et hommes naissent libres et EGAUX en droits et en devoirs ». S’ils en restent à leurs dogmes religieux c’est leur problème. Une majorité des Français comme moi pensent que le Progrès que se propose la République est la recherche de l’égalité des droits pour toutes et tous, et je préfère me référer à la Constitution et à la Déclaration Universelle des droits de l’Homme (et de la Femme), pas à l’opinion personnelle d’un ou deux prélats, d’un ou deux potentats.

Ce projet de loi ne semblait pourtant pas ahurissant. Il vise à l’extension d’un droit civil central dans notre société, le mariage à tous les citoyens, êtres humains de notre pays. C’est un projet démocratique et sociétal. Il n’aurait pas dût poser de problèmes majeurs.

Non, nous avons eu droit à deux surprises concernant cette loi. Nous avons eu des manifestations monstrueuses de plus d’un million de manifestants. Enfin, ces chiffres tiennent plus de la folie des grandeurs car si nous faisons le compte, avec 1 400 000 manifestants sur le lieu de la manifestation nous nous retrouverions avec 6 manifestants au mètre carré ! Il fallait la jouer serrée…

Et dire que les manifestations organisées ne servent à rien et qu’il s’agit d’une récupération politique par l’UMP voire le Front National ou l’Eglise… voilà le deuxième surprise. Ci git la droite républicaine, c'est à dire pas extrémiste.

Comment comprendre l’activité monstrueuse des députés de l’opposition aujourd’hui face à une loi qui disaient-ils hier, n’était qu’une manœuvre de détournement de la majorité ? Comment comprendre leur implication dans cette loi, pourtant normale, visant à l’égalité des droits et non menaçant celui des autres (ou encore la civilisation selon des élus très modérés). Comment comprendre un tel acharnement ?

Il y a quelques années Nicolas Sarkozy, ex-président, lui-même avait affiché cette mesure à ses promesses de campagne. Exit la promesse, exit la « tolérance » de la droite.

Encore plus fort, il y a quelques mois, l’UMP dénonçait une manœuvre de détournement de l’opinion. Non contente de ne parler elle que de ça, l’UMP a en plus le culot de dénoncer un « raccourcissement » du débat qui a pris plus d’une centaine d’heures, l’un des plus long de la République Française à 25H en deuxième lecture. Le gouvernement doit-il passer à autre chose et arrêter de détourner l’opinion publique ou alors doit-il continuer ce débat ? Il faudrait savoir. Comme le disait ma grand-mère je veux et j’exige. Très mature, très cohérent, bravo.

Cette activité ne prend-t-elle pas place à moins d’un an des élections municipales ? En vérité je ne pense pas que l’UMP soit réellement anti-démocrate en voulant empêcher l’extension d’un droit normal à des êtres humains, à des citoyennes et des citoyens de ce pays. Elle souhaite se positionner en opposition à la majorité pour gagner aux municipales.

Cette démarche politicienne est à rejeter absolument. Jamais la République ne doit être l’objet de luttes pour le pouvoir uniquement. Le pouvoir n'est pas une fin en soi. Il est un moyen pour améliorer le quotidien de toutes et de tous, pour aider au progrès.

Cette loi est une mesure d’égalité. Tandis que la droite souhaite la restreindre, la gauche se bat pour l’égalité de toutes et de tous. Cette loi devait passer, et il est temps que le débat passe à autre chose. Il est temps que nous nous penchions sur l’emploi et sur le budget. Je comprends que la droite tente d'éviter ce débat ce qui est normal au vu de ses quelques 500 milliards d’euros en plus qu’elle a inscrit dans la dette en cinq ans, des baisses d’impôts qu’elle a accordée illégitimement aux plus aisés, ou encore aux plus de 300 000 emplois en moins dans la fonction publique dont elle est directement responsable...

Il est temps que la République ne soit plus entachée d’idées rétrogrades et anti-démocratiques et de calculs politiciens. Il est temps, que nous nous battions pour Elle, et que nous arrêtions de nous affronter en combats électoraux. Nous devons nous réunir pour entamer le redressement de notre pays, derrière notre président, pour la République et pour la France !

Florentin BROCHETON

http://florentin-brocheton.over-blog.com/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents