Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog des socialistes de GAUCHY Aisne


L’État de la France, un an après : par Jean-Yves Le Déaut

Publié par jean luc sur 9 Août 2013, 08:29am

Catégories : #Hollande, #Politique, #UMP, #Economie, #Emploi, #Gouvernement, #Sarkozy

L’État de la France, un an après : par Jean-Yves Le Déaut

Beaucoup d’entre vous souffrent de la montée de la crise qui a aggravé la situation de l’emploi et détérioré le pouvoir d’achat.

Nous payons aujourd’hui les années 2007-2012 durant lesquelles de multiples cadeaux fiscaux ont eu un coût handicapant, voire asphyxiant, pour les finances publiques. La défiscalisation des heures supplémentaires, le bouclier fiscal, l’allègement des droits de succession et de donation, la réforme de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) ont permis aux ménages les plus aisés de bénéficier de 18,5 milliards d’euros de cadeaux fiscaux.

Sous Nicolas Sarkozy la dette s’est accrue de plus de 6 milliards en cinq ans et le déficit public était de 5,3% en 2012. Mais un an après, dans une conjoncture pourtant difficile, les premiers signes confirment le redressement… Le déficit public a été ramené à 4,8% du PIB fin 2012 et nous pensons qu’il sera inférieur à 4% pour 2013.

Les dépenses publiques ont été contenues à 0,5%, contre 2% en moyenne de 2007 à 2012. Par ailleurs, le déficit de la Sécurité Sociale a été réduit et le déficit de la balance commerciale a enfin abordé une phase de redressement. Le président Hollande a eu raison de prendre le taureau par les cornes même si les mesures de stabilisation des dépenses publiques restent impopulaires. Car ne rien faire aujourd’hui, c’est léguer demain la dette à nos enfants.

La situation reste pourtant difficile. Mais, au Parlement, je me bats pour plus de justice sociale et pour un meilleur équilibre entre baisse des dépenses et relance de la consommation. Le crédit impôt-compétitivité-emploi, les emplois d’avenir, les contrats de générations font partie des outils qui doivent nous permettre de redresser la France.

Enfin, je ne voudrais pas tirer sur l’ambulance, mais il est quand même pathétique de voir l’ancien président lancer un « Sarkothon » pour récupérer les sommes dépensées pour sa campagne présidentielle qui ne lui ont pas été remboursées car il n’a pas respecté les règles... Les Français ne sont pas dupes.

Jean-Yves Le Déaut

Député de la 6e circonscription de Meurthe-et-Moselle

Le Kiosque aux Canards

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents