Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog des socialistes de GAUCHY Aisne


Plan d’aide à la filière agricole : des mesures qui ne règleront rien.

Publié par jean luc sur 29 Octobre 2009, 17:17pm

Catégories : #Agriculture

Face à une crise qu’il qualifie lui-même « d’exceptionnelle », les mesures annoncées par le Président de la République ne s’attaquent pas aux causes réelles des difficultés de l’agriculture en France.

La crise actuelle de la filière agricole est une véritable crise de système liée aux politiques de dérégulation suivies par la France et l’Union Européenne. Sur ce sujet, M. Sarkozy s’est contenté de bonnes intentions.

Faute de réformes structurelles profondes qui garantissent des prix rémunérateurs, les déséquilibres actuels, qui ne permettent pas aux agriculteurs de vivre de leur travail, perdureront.

La future loi d’orientation sur l’agriculture, qui met en avant « une vision exportatrice d’une agriculture compétitive sur les marchés internationaux », est maintenue. C’est cette vision qui a conduit à la libéralisation des marchés agricoles, à la baisse des prix et à la crise actuelle. Il est au contraire urgent d’instaurer une agriculture dont la vocation première est de maintenir l’activité et d’assurer une production de qualité.

Présent à Poligny, le Président de la République aurait pu s’inspirer du modèle de production de la filière comté. Dans ce modèle, le prix du lait est régulé par un accord interprofessionnel et les quantités sont stables. Il a permis le maintien d’exploitations de taille moyenne qui permettent aux agricultures de vivre de leurs revenus.

Ce que demandent les agriculteurs, c’est avant tout de pouvoir vivre de leur travail. Il est plus que temps de dire stop au surendettement des exploitations, aux systèmes de production intensifs au détriment de l’environnement et de la santé des consommateurs et des salariés agricoles. Au lieu d’appeler à des regroupements entre exploitations, c’est un modèle reposant sur des exploitations plus autonomes, qui sont souvent les moins fragiles financièrement, qu’il faut instaurer. Sans un changement en profondeur du système libéral, changement auquel s’est toujours opposé M. Sarkozy, le monde agricole va subir une hécatombe sans précédent.

Le Parti socialiste appelle donc à un véritable changement de cap de l’agriculture dans le cadre d’une grande loi de modernisation agricole en faveur d’une gestion publique de l’offre agricole, d’une répartition territoriale équilibrée et d’un système de production moins intensif mais rentable. Le monde agricole n’est pas dupe, les solutions avancées par le Président de la République n’apporteront pas de réponse durable à la crise.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents