Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog des socialistes de GAUCHY Aisne


PICARDIE : Claude Gewerc a été réélu président de l'assemblée régionale

Publié par jean luc sur 27 Mars 2010, 12:24pm

Catégories : #Régionales 2010

claude-gewerc12.jpg

Bien sûr, il n'y eut pas hier la même émotion qu'il y a six ans, lorsque la Région avait basculé à gauche. Mais Claude Gewerc n'en a pas moins avoué avoir ressenti un petit pincement au cœur au moment de monter à la tribune sous les applaudissements des siens : « Je ne suis pas quelqu'un de blasé. J'ai conscience du poids qui pèse sur mes épaules... »

Il était 11 heures tout juste, lorsque Mireille Tiquet, la doyenne de l'assemblée, a invité Claude Gewerc à (re)prendre sa place, à l'issue d'une élection sans surprise. Claude Gewerc a rassemblé sur son nom 35 voix (celles de sa majorité au grand complet), contre 14 voix à Caroline Cayeux (UMP-NC et CPNT) et 8 à Michel Guiniot (FN).

Le temps pour le président de retrouver son fauteuil et de se lancer dans un discours très offensif. La Picardie, explique-t-il, aura quatre défis majeurs à relever : l'emploi, la réussite éducative, la qualité de vie et sa place au cœur du Nord-Ouest européen.

Un discours très « écolo-compatible », au cours duquel le président a rappelé que la Région n'entend pas opposer emploi et respect de l'environnement, mais promouvoir une nouvelle logique de développement qui favorise la mutation de l'industrie et de l'agriculture, l'émergence de nouveaux métiers, avant d'insister sur l'opportunité que représentent le barreau TGV Picardie-Roissy et le canal à grand gabarit Seine-Nord.

Invité, le préfet est arrivé trop tard pour entendre Claude Gewerc s'en prendre vertement au gouvernement « qui menace les Régions par une contre-réforme fiscale et territoriale qui a pour seul objectif de les étouffer, en leur retirant progressivement leurs moyens et les dénaturant. Nous ne laisserons pas une réforme partisane et inique confisquer par la loi aux électeurs ce qu'ils ont exprimé par les urnes... »

Un long murmure a traversé la salle lorsque Caroline Cayeux, succédant au président, a rappelé que son parti n'avait jamais joué contre la Picardie.

Manifestement affectée par sa lourde défaite, la présidente du groupe UMP-Nouveau-Centre a indiqué qu'elle entendait pratiquer une opposition constructive, regrettant que 49 % des Picards se soient abstenus lors du scrutin.

Sur son banc, Wallerand de Saint-Just (FN) n'a pas pu s'empêcher de répliquer que l'UMP n'y était pas totalement étrangère. Tandis que Michel Guiniot, le leader frontiste, dans son style poujadiste inimitable, invitait le président à « renoncer aux hérésies socialo-marxistes et aux utopies vertes, à supprimer la coopération internationale, les délires culturels, les subventions aux associations communautaristes... »

De quoi mettre d'emblée les nouveaux élus dans le bain, et leur rappeler que si Maxime Gremetz n'est plus là, le FN entend bien occuper, chaque fois qu'il le pourra, le terrain politico-médiatique.


PHILIPPE FLUCKIGER

http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/Claude-Gewerc-retrouve-son-fauteuil

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents