Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog de la fédération de l'Aisne du Parti socialiste


François Hollande: «ma priorité, c'est l'emploi, mon cap, c'est la croissance»

Publié par jean luc sur 29 Mars 2013, 01:59am

Catégories : #Politique

 

Invité du JT de France 2 ce jeudi 28 mars 2013, le président de la République François Hollande a réaffirmé avec force l'engagement qui est le sien: remettre la France sur la voie de la croissance. Cet entretien était aussi l'occasion de rassurer une partie de la population sur le cap donné à la politique national. 

«Je sais ce que je veux faire, ce que je décide, et où je veux arriver»

François Hollande a tenu à réexpliquer les priorités qui sont les siennes, et surtout, les outils mis en œuvre pour servir sa politique:

  • la banque publique d'investissement «pour apporter des fonds propres aux entreprises»,
  • un effort de 10 milliards d'euros pour les grandes entreprises, 
  • l'accord pour la sécurisation de l'emploi,
  • les contrats de génération,
  • les emplois d'avenir.

Les outils sont là, il faut les utiliser pleinement.

Il a toutefois tenu à rappeler que ces mesures ne peuvent porter leurs effets immédiatement : 

Je suis président de la République depuis dix mois, pas depuis dix ans. Mais je ne me défausse pas. 

Les différentes mesures mises en place par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault permettront de rétablir la croissance en France, et pour le président de la République il s'agit là d'un devoir: 

J'ai le devoir de faire sortir la France de la crise. 

Des propos marquants, et repris par de nombreux socialistes dont Frédérique Espagnac, porte-parole du Parti socialiste :

Durant son entretien, François Hollande a fait de nombreuses annonces qui permettront à terme à la France de retrouver une croissance : le redressement de la France passera par l'investissement dans les filières d'avenir, mais également assurer un «secteur du logement dynamique». 

  • la dépense publique sera identique en 2013 et 2014, alors qu'elle a toujours augmenté
  • Les dépenses de l'État seront regroupées, permettant ainsi une économie de deux milliards d'euros
  • Aucun impôt supplémentaire ne sera demandé aux Français : 
  • Retraites : les personnes ayant côtisé assez longtemps pourront partir à 60 ans. Mais, comme l'a souligné François Hollande, l'espérance de vie s'allongeant, la durée des cotisations devra également s'allonger. 
  • Les allocations familiales ne seront pas fiscalisées, mais elles pourront être réévaluées en fonction des revenus de la famille.

AGISSEZ, PARTAGEZ CET ARTICLE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents