Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog des socialistes de GAUCHY Aisne


Désintox: François Hollande répond aux mensonges du candidat sortant

Publié par jean luc sur 20 Avril 2012, 07:12am

Catégories : #Présidentielle 2012

 

Mardi à Besançon, François Hollande a tenu à répondre une fois pour toutes aux mensonges du candidat sortant à l'encontre de la gauche. Retrouvez ses réponses en cliquant sur le player vidéo en dessous de chaque titre, et découvrez les outils de campagne qui vont avec.

Le candidat sortant n'a pas de leçon à donner en matière de dette publique

Le candidat sortant est «détenteur d’un triple record», a noté François Hollande:

«La dette publique de notre pays n’a jamais été aussi élevée dans son histoire. La sécurité sociale a enregistré un déficit cumulé de 135 milliards d’euros depuis cinq ans». 



La droite creuse la dette, c'est vous qui payez la note:



Matraquage fiscal: le candidat sortant «a crée 41 impôts depuis cinq ans»

 

François Hollande a souligné que le candidat sortant «a créé 41 impôts depuis cinq ans». Il détaille:

«Les prélèvements obligatoires ont augmenté de 2 points par rapport à la richesse nationale — il avait prévu une baisse de 4 points. Et il termine son quinquennat avec l’annonce, hélas validée par une loi, qu’il y aurait une augmentation de la TVA de 19,6 % à 21,2 %. (...) J’ajoute que 200.000 foyers fiscaux parmi le plus modestes vont se retrouver redevables de l’impôt sur le revenu, parce que le barème de cet impôt n’a pas été indexé sur l’inflation.»
«Tous les impôts auront augmenté sur tous les Français sauf sur une seule catégorie, les plus fortunés, les rentiers, qui ont été épargnés de toute contribution!» souligne François Hollande.

Nicolas Sarkozy: premier créateur de taxes depuis 2007

Supprimer le quotient familial: «une fable de plus»

 

Face aux accusations injustes du candidat sortant, François Hollande a expliqué les choses clairement:

«J’ai simplement indiqué que nous baisserions le plafond pour l’avantage que procure le quotient familial de 2.300 euros à 2.000 euros. Ce qui améliorera la progressivité de l’impôt, et qui évitera que des familles qui ont plus de six ou sept Smic puissent avoir un avantage fiscal supérieur à 2.000 euros, 2.300 euros, alors que beaucoup de familles qui ne sont pas imposables à l’impôt sur le revenu n’ont aucun avantage lié au quotient familial. Avec les montants que nous récupérerons justement sur le plafonnement du quotient familial, nous augmenterons l’allocation de rentrée scolaire sur toutes les familles.» 

Nicolas Sarkozy n'est jamais allé à Fukushima

 

A l'appui de sa défense du tout nucléaire, le candidat sortant explique qu'il «est allé à Fukushima pour constater le tsunami et ses effets».

 
François Hollande note: «j’ai vérifié : il n’est jamais allé à Fukushima. C’est donc la première fois dans l’histoire de la République qu’un candidat sortant relate un voyage qu’il n’a jamais fait. Nicolas Sarkozy aura donc été un précurseur en tout, même en voyages qu’il n’aura jamais accomplis!».

Sans-papiers: une régularisation au cas par cas

 

François Hollande a démonté les mensonges du candidat sortant sur la politique qu'il mettra en place:
«Je n’ai parlé que de régularisation au cas par cas et sur des critères objectifs, parce que je refuse l’arbitraire. Je dénonce cet abaissement de la France qui consiste à flatter les mauvais sentiments en espérant en trouver une récompense politique. C’est une démarche inconséquente, surtout de la part du candidat sortant puisque, je le rappelle, sous son autorité - si l’on peut dire -  200.000 nouveaux immigrés sont arrivés chaque année légalement dans notre pays, et 30.000 ont été régularisés. Et donc, refuser de regarder cette évidence, ne pas assumer ce qui a été fait depuis cinq ans et laisser penser que d’autres, en l’occurrence moi-même, pourraient avoir une politique irresponsable en matière d’immigration, c’est caricaturer à la fois les faits et en même temps faire peur et désigner les immigrés comme la seule cible sur laquelle les Français pourraient se retrouver.»

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents