Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog des socialistes de GAUCHY Aisne


Démocratie irréprochable : L'UMP cherche à interdire les triangulaires !

Publié par jean luc sur 26 Mars 2010, 10:39am

Catégories : #Politique

 

Le constat est des dernières régionales nous montre qu'à défaut de pouvoir officiellement (ou officieusement) passer des accords nationaux ou régionaux avec les candidats ou militants du FN, la droite parlementaire semble condamnée a voir le nombre de ses élus diminuer au profit de la gauche !

Mais, on ne manque toutefois pas d'idée à l'UMP où un petit groupe d'élus vient d'avoir une idée de génie pour résoudre ce problème : Interdire les triangulaires au deuxième tour des législatives de 2012 !

"Une démocratie irréprochable" c'était le point 2 du programme du candidat Sarkozy pour la présidentielle de 2007. Comme tous les autres, il avait été plébiscité par l'ensemble des élus de l'UMP

1. Mettre fin à l'impuissance publique
2. Une démocratie irréprochable
3. Vaincre le chômage
4. Réhabiliter le travail
5. Augmenter le pouvoir d'achat
6. L'Europe doit protéger dans la mondialisation
7. Répondre à l'urgence du développement durable
8. Permettre à tous les Français d'être propriétaires de leur logement
9. Transmettre les repères de l'autorité, du respect et du mérite
10. Une école qui garantit la réussite de tous les élèves
11. Mettre l'enseignement supérieur et la recherche au niveau des meilleurs mondiaux
12. Sortir les quartiers difficiles de l'engrenage de la violence et de la relégation
13. Maîtriser l'immigration
14. De grandes politiques de solidarité, fraternelles et responsables
15. Fiers d'être français

Seulement, le plébiscite ne fonctionne que lorsque le "grand chef" a la "main verte" en termes de victoires électorales !

Et, il faut dire que depuis la présidentielle et les législatives, à l'exception des européennes, c'est la défaite qui est devenue la règle. Problème : Les européennes ne permettent pas de disposer des leviers du pouvoir en France.

De son côté la gauche a gagné : les municipales, les cantonales et les régionales ce qui va sans nul doute lui permettre de devenir majoritaire au Sénat lors des prochaines cantonales en septembre 2011.

Car comme
l'explique Le Figaro : " ... / ... La moitié des sièges du Sénat, élu au suffrage indirect par un collège de grands électeurs (députés, conseillers régionaux et délégués municipaux) sera renouvelée en septembre 2011 La gauche "gère la majorité des départements et une majorité de Français vit dans une commune dont la municipalité est de gauche ... / ... "

Ce qui inquiète le plus la majorité présidentielle, c'est la forte poussée du FN qui l'a contraint à plusieurs duels lors des dernières régionales. On a assisté à des triangulaires dans lesquelles le FN en se maintenant a manifestement participé à la défaite des candidats de l'UMP : Bourgogne, Centre, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Languedoc-Roussillon, Lorraine, Nord-Pas-de-Calais, Haute-Normandie, Picardie, Paca et Rhône-Alpes ... / ... " - Source
Libération

A défaut de pouvoir officiellement ou officieusement passer des accords nationaux ou régionaux avec les candidats ou militants du FN, la droite parlementaire est donc condamnée a voir sa présence électorale diminuer au profit de la gauche !

On ne manque toutefois pas d'idée à l'UMP où un petit groupe d'élus vient d'avoir une idée de génie pour résoudre ce problème : Interdire les triangulaires au deuxième tour des législatives de 2012 !

Explication : " A l'UMP ... / ... plusieurs voix s'élèvent pour réclamer l'interdiction des triangulaires au deuxième tour des législatives de 2012. Lors de ce scrutin, seuls les candidats qui, au premier tour, ont obtenu un score représentant 12,5 % des inscrits peuvent se maintenir au second tour. «C'est encore trop, plaide Franck Reynier, député radical valoisien (UMP) de la Drôme. Nous souhaitons que seuls les deux candidats ou les deux listes arrivés en tête au premier tour d'une élection puissent participer au second», insiste l'animateur du cercle des parlementaires radicaux. «Il faut appliquer à tous les scrutins la règle déjà en vigueur pour l'élection présidentielle», argumente ce proche de Jean-Louis Borloo, élu d'un département où le FN a obtenu 16,52 % des voix dimanche.
















Au même moment, deux autres députés de la majorité viennent de déposer des propositions de loi visant à ­interdire les triangulaires. «Les triangulaires permettent à des mouvements qui ne peuvent espérer obtenir une majorité absolue de se placer en contradiction avec les principes démocratiques fondamentaux qui régissent notre pays», plaide Éric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes, où le FN a atteint 23,85 % des voix dimanche. Selon ce proche du maire de Nice, Christian Estrosi, «la légitimité d'un élu doit reposer sur une majorité absolue et non sur une majorité relative».


Un député du Nord, Christian Vanneste - où le FN a obtenu 20,78 % des suffrages dimanche -, a lui aussi déposé une proposition de loi en ce sens. «Je suis un admirateur du régime parlementaire britannique qui repose sur le bipartisme, plaide Christian Vanneste. Le seul scrutin où une triangulaire me ­paraît acceptable, c'est lors d'une élection municipale. C'est une position que je défends depuis 2002.» ... /... Interrogé, jeudi, sur RMC, le président du groupe UMP à l'Assemblée, Jean-François Copé, s'est déclaré très favorable à ces deux propositions de loi.
... / ...

Le précédent des législatives de 1997 hante les esprits à droite. Au soir du premier tour, le FN était en mesure de se maintenir dans 133 circonscriptions. Le parti de Jean-Marie Le Pen s'était déterminé au coup par coup en fonction des candidats RPR et UDF en présence. Le FN avait finalement choisi de se maintenir dans 76 circonscriptions. Et les candidats RPR et UDF en lice furent battus dans 47 de ces 76 triangulaires, qui contribuèrent à la victoire de la gauche
... / ..."- Source
Le Figaro

Certains pourraient s'étonner que l'UMP ne se soit pas offusqué du fait que la triangulaire ayant opposé le PS au PCF à la Réunion ait permis à la majorité présidentielle de gagner la présidence de la région : "A La Réunion, il n’y avait pas de liste du Front National au premier tour mais une liste socialiste qui, ayant obtenu seulement 13 % des voix au premier tour, s’est maintenue au second imposant donc une triangulaire fratricide qui a permis à l’UMP de s’emparer du conseil régional quoique minoritaire avec seulement 45 % des suffrages exprimés face aux 55 % de la gauche désunie ... / ... " Source Quotidien.re

Mais ce serait mal connaître l'UMP qui cherche avant tout à mettre en place : "une démocratie exemplaire" ... à son profit !

Mais en creusant un peu les choses, on trouve une enquête parue aujourd'hui qui permet de mieux comprendre l'agitation qui gagne les rangs des élus UMP

Il s'agit d'une enquête réalisée par la Chaîne Parlementaire LCP

" Le premier secrétaire du Parti socialiste attirerait 52% des voix au deuxième tour si elle était opposée à Nicolas Sarkozy. Le chef de l'Etat obtient 48% d'intentions de vote ... / ...

Au premier tour, Martine Aubry talonne Nicolas Sarkozy avec 31% d'intentions de vote contre 35% pour le candidat de l'UMP.
Marine Le Pen (Front national) arrive en troisième position à 12% devant François Bayrou (MoDem, 7%),
Cécile Duflot (Verts, 6%) et Olivier Besancenot (NPA, 5%).
Marie-George Buffet (PCF) et Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) obtiendraient 2% des voix. -

Le sondage a été réalisé par téléphone les 24 et 25 mars auprès de 843 personnes en âge de voter.- Source
Yahoo/Reuters

Contrairement au slogan vainqueur de 2007, en 2012, Ensemble tout ne serait pas Possible ? A moins de modifier les règles ... pour le plus grand profit de la démocratie !

par : Slovar

Crédit photo
MGM Mag

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents