Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog des socialistes de GAUCHY Aisne


Couacs, marinière, canard boiteux et galère européenne

Publié par jean luc sur 21 Octobre 2012, 10:13am

Catégories : #Politique

FABRFRA.jpg

On reproche beaucoup de choses au gouvernement: pêle-mêle les ministres qui disent ce qu'ils pensent, sur le cannabis,entre autres, Montebourg qui s'est tra

nsformé en mannequin Jean-Paul Gaultier, Jouyet qui traite les ouvriers de Florange de canard boiteux....

Sur les voix discordantes, ou considérées comme telles, je n'y vois pas d'inconvénient: j'ai assez vu Borloo, NKM et Baroin soutenir les propos limites du côté raciste du gouvernement précédent et Fillon dire amen aux protégés de Sarkozy,  en renaint leur centrisme et gaullisme humaniste...alors, que des ministres de ce gouvernement aient leurs opinions, j'aime bien, même si Ayrault a un côté comique de recadre tout le monde sans penser

que cela pourrait ouvrir le débat et crever les abcès de notre société qui en aurait bien besoin.

L'un des bienfaits paradoxaux du débat sur l'identité nationale est qu'il a permis  que tout le monde puisse parler et qu'on se rende compte du poids trop important d'une certaine pensée style Droite Populaire, Droite Forte, Morano ou autre...
En fait, oui, les vrais  débats sont salutaires. Ayrault devrait y penser.

Et il y a la mini-polémique Arnaud Montebourg en marinière: bon, on a échappé au pire...imaginez donc Moscovisci dans la même tenue, ou Bayrou...Au moins, il prouve qu'il ne se prend pas au sérieux et qui mieux que lui peut montrer qu'un certain patriotisme économique peut exister sans sombrer dans le nationalisme exacerbé...enfin, je dis ça...


Par contre, Jouyet qui parle de Florange comme d'un canard boiteux...cela me choque franchement. Il y a d'autres façons de parler de cela. Les ouvriers de Florange ne sont pas des quantités négligeables. Il s'est excusé mais je pense que les critiques sont légitimes. De toute manière, il va bien falloir qu'il comprenne que les banques sont là pour obéir et qu'il n'a pas obtenu un fief pour décider qui va être taillable ou corvéable à merci.

C'est bien le souci qu'on a avec les banques :
On a obtenu un traité de croissance, c'est bien.
On a signé un  traité débile, qui ne peut pas tenir en l'état et qui, si on l'applique, va mettre un beau bordel. 
Mais maintenant que le vin est tiré, il faut le boire.
Il y aurait pourtant une solution afin de remettre les choses en place.
Hollande a parlé de surveiller les banques, maintenant, de les tenir en laisse. Comment fait-on? Pas en les laissant appliquer des taux différents selon les pays. Sinon, à quoi cela sert une union monétaire?
Il suffirait d'imposer un taux d'emprunt égal dans tous les pays, afin qu'on arrête de jouer avec l'Europe en l'affaiblissant quand on en a envie. Les dettes sont en passe d'être mutualisées. C'est bien mais cela ne suffit pas.
Hollande aura-t-il le cran d'aller jusque-là?
Le traité européen offre la chance de pouvoir faire un pas vers le fédéralisme. Saisissons-là. 
Maintenant que nous sommes dans la même galère, il va bien falloir qu'on rame tous ensemble dans le même sens.
Angela Merkel est occupée à essayer de sauver sa tête aux prochaines élections. Mais il n'est pas sûr du tout qu'elle sauve quoi que ce soit... 

 

 


Rosaelle

 

 

La semaine politique: pourquoi le Hollandisme ne fait que débuter

 

 

Quand le Premier Ministre recadre l'UMP

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents