Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog des socialistes de GAUCHY Aisne


Ségolène n’aime pas Orelsan. Moi non plus…

Publié par jean luc sur 15 Juillet 2009, 16:56pm

Catégories : #Culture

FRANCOFOLIES : Orelsan : On annule “un concert qu’on n’a pas vu”

Le chanteur déprogrammé du festival des Francofolies de La Rochelle regrette l’intervention de Ségolène Royal qui aurait abouti à son éviction et assure “qu’on le fait passer pour ce qu’il n’est pas“.

Le rappeur Orelsan, a été déprogrammé du Festival des Francofolies de La Rochelle. Il a regretté lundi 13 juillet qu’on déprogramme “un concert qu’on n’a pas vu”. Voici une analyse toute en finesse ! Si on déprogramme un concert après l’avoir vu, le mal est fait non ?
Le chanteur est au centre d’une polémique après la publication d’un clip sur internet nommé “sale pute”.

Réservé aux adultes
Désireux de me faire une opinion, j’ai donc été le visionner sur
dailymotion. Premier obstacle : un message de dailymotion qui précise : “contenu Inapproprié : Certains utilisateurs ont signalé ce contenu comme réservé aux adultes. Vous devez êtres inscrit et connecté pour le voir“.
Qu’à cela ne tienne, me voici inscrit et connecté et c’est parti. Je vous offre ce clip… Ecartez les âmes sensibles…

 

Effectivement à l’écoute des paroles comment ne pas donner raison aux associations qui dénoncent une apologie de la violence envers les femmes.
Et comment une Présidente de Région qui fut Ministre déléguée à la famille pourrait-elle financer avec de l’argent public, sans se renier, une telle incitation à la violence ?
Que cet artiste se complaise dans des paroles à la vulgarité sans nom, et se montre dans un état d’imprégnation éthylique digne des si regrettables “binge drinking” c’est son droit. Qu’il hulule ensuite qu’on ne le subventionne pas, c’est autre chose. Sans doute ce jeune homme estime-t-il, à l’instar d’un Johnny Halliday que l’argent public doit servir à forger sa fortune… Raté !

La polémique
Il fallait donc créer une polémique susceptible de le mettre en avant. C’est Jean-Louis Foulquier, fondateur des Francofolies qui s’en est chargé, tout en finesse, comme d’habitude : tout cela c’est la faute à Ségolène Royal qui l’a fait déprogrammer grâce à un “chantage” aux subventions.
Le fondateur des Francofolies a déclaré sur RTL : “c’est Ségolène Royal l’instigatrice de tout ça“. Gérard Pont, l’un des dirigeants des Francofolies, avait programmé le rappeur Orelsan mais “Ségolène Royal s’est positionnée en maître-chanteuse: ou il arrêtait la programmation ou il n’avait plus de subventions”, affirme Jean-Louis Foulquier.
On aurait pu croire que la retraite de Foulquier devait avoir affiné son sens politique, c’est raté également… Il faut dire que depuis
son engagement aux coté de l’UMP (Dominique Morvan) lors des dernières élections municipales de la Rochelle ses attaques contre les élus socialistes ont un relent revanchard…

Et Orelsan tout heureux d’en rajouter sur Europe 1 lundi déclarait “Je ne suis pas étonné [de la démarche de Ségolène Royal], regrettant toutefois la démarche de la présidente de la région Poitou-Charentes qui n’a “pas vu le concert ni lu les paroles de mes chansons“.
Ha bon, il comptait lui offrir un concert privé ?

Visiblement non. Interrogé sur le fait de savoir s’il souhaite rencontrer Ségolène Royal, Orelsan a dit préférer rencontrer Frédéric Mitterrand. Mais “ma vraie demande c’est “venez voir mon concert, écoutez mon disque” a-t-il dit, invitant le nouveau ministre de la Culture à venir se faire une opinion par lui-même à cette occasion.
Certainement que ce rappeur, qui estime légitime de cogner sur les femmes infidèles, doit penser que le ministre de la culture d’un gouvernement UMP est plus proche de lui qu’une élue socialiste. Ce en quoi il n’a sans doute pas tort…

L’accusation de censure n’a pas encore été lancée mais cela ne saurait tarder. Bien que les responsables UMP n’ont pas de leçon à donner. dans ce domaine
Quoiqu’il en soit, je me souviens de l’excellente prestation de “Ministère des Affaires Populaires” aux Franco, dont les paroles ne sont pas spécialement tendres pour le PS et qui n’avait jamais été menacé de déprogrammation. Il faut dire que les textes de MAP sont d’un tout autre niveau.
La différence entre talent et provocation, probablement….

Alain Renaldini
POUR Section du Parti socialiste de l'île de ré

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents