Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog des socialistes de GAUCHY Aisne


Hypermarchés hyper gâtés avec la loi de modernisation de l’économie

Publié par jean luc sur 29 Mai 2008, 13:22pm

Catégories : #Economie

Nous sommes en présence d’un texte fourre-tout qui au-delà de rares mesures salutaires et de nombreux rendez-vous manqués, est une étape supplémentaire vers le « travailler plus» avec « toujours moins de droits », et une société de consommation « low cost ».

Le salariat constitue à nouveau la variable d’ajustement d’une politique économique qui omet de traiter les problèmes de fond.

Ainsi, dans les TPE et PME-PMI, le gel des seuils salariaux relatifs aux instances syndicales ou aux contributions sociales (fonds logement, formation et ATMP) serait un recul d’autant plus contreproductif que ces entreprises peinent à recruter. L’illusion du « tous patrons » que véhicule le nouveau statut de l’auto-entrepreneur comporte aussi un risque sérieux d’externalisation du salariat.

Masquant son refus de s’attaquer aux sources de la flambée des prix des produits de première nécessité (énergie, TVA uniforme), le gouvernement veut casser les prix à tout prix, avec une « loi Leclerc » faisant la part belle aux centrales d’achat au détriment des fournisseurs, ouvrant la vanne au hard discount, sans les indispensables contreparties permettant d’assurer le maintien de filières de production de qualité et des commerces de proximité, l’existence d’une véritable concurrence territoriale entre les grands groupes de distribution et leurs centrales d’achat, ou la prise en compte des enjeux d’aménagement et de développement durable (déplacements, pollution, paysage…).

Passant de l’anecdotique au sacrilège (banalisation du Livret A), ce projet de loi n’a de modernisateur que le titre. Le groupe socialiste proposera une dizaine de mesures fortes pour conjurer la seule loi du plus fort, casser les situations de domination commerciale, donner aux consommateurs les moyens de se défendre par la création d’une véritable action de groupe, ou encore soutenir le développement de nos TPE et PME (soutien à l’export, accès au crédit, coût de l’énergie..).

François Brottes
député de l’Isère,
vice-président SRC en charge de l’économie

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents