Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog des socialistes de GAUCHY Aisne


Point presse de Stéphane Le Foll du 31 mars 2008

Publié par jean luc sur 31 Mars 2008, 17:47pm

Catégories : #Point presse

  • La situation économique et sociale
  • L’usine de Gandrange
  • Afghanistan
  • Rénovation du Parti socialiste
  • Renouvellement et diversité

La situation économique et sociale
Au lendemain des propos du Premier ministre, je veux ici vous traduire le lexique gouvernemental.

- Gestion sérieuse : quand François Fillon en parle, il faut comprendre politique de rigueur.
En effet, tous les chiffres l’indiquent, toutes les prévisions sont dépassées : la croissance inférieure sera inférieure à 2%, les dépenses vont atteindre les 3% de croissance, la dette explose vers les 64%.
Dans ce contexte, les objectifs gouvernementaux de revalorisation des retraites ou de l’allocation handicap, la politique du logement ou le Grenelle de l’Environnement subiront des coupes claires. La première victime sera sans doute l’Education nationale car aux 11 000 postes supprimés en 2008, pourraient s’ajouter 16 000 postes en 2009, créant ainsi de fortes tensions à la rentrée prochaine.
Quand sera-t-il aussi de la politique pour l’hôpital ou de la réorganisation de l’Etat ?

 

 

Donc quand le gouvernement dit politique sérieuse, nous comprenons politique de rigueur !
- Plein emploi : Rien dans la politique du gouvernement ne va dans le sens du plein emploi. La seule mesure affichée, celle des heures supplémentaires, n’est pas pour favoriser l’emploi. Ce sont les départs massifs en retraite qui expliquent la baisse du chômage en raison de l’effet démographique et donc des créations mécaniques d’emplois qui ne résultent pas de la croissance.
On masque la réalité aux Français, voilà le véritable objectif, aux conséquences lourdes.

Nous le redisons haut et fort, si l’on veut redonner du souffle aux politiques publiques et financer les objectifs annoncés, il faut revenir sur la paquet fiscal de 15 milliards qui pèse lourdement sur les finances de l’Etat et empêche de financer la revalorisation des retraites ou le pouvoir d’achat.

L’usine de Gandrange
Au moment ou le sort de cette usine se joue, nous demandons clairement que le président de la République tienne la promesse qu’il a faite aux ouvriers d’ArcelorMittal à l’occasion de son déplacement sur place.
Il serait incompréhensible que l’engagement de maintenir l’emploi sur place ne soit pas tenu.

Afghanistan
Un débat aura lieu demain à l’Assemblée nationale. Nous avons dit ce que nous pensions de l’annonce faite -à l’étranger- par le président de la République.
Ce n’est pas tant l’envoi supplémentaire de troupes que l’état de la situation sur place qui mérite débat. La politique de l’OTAN est en train d’échouer. Le problème concerne aussi l’aide à l’Afghanistan et la stabilisation politique au Pakistan.
Quant à la faisabilité d’un vote lors de ce débat, je voudrais rappeler au Premier ministre, qui semble l’avoir oublié, qu’il y a eu un précédent. Ainsi en 1991, quand François Fillon était dans l’opposition, spécialiste des questions de Défense, François Mitterrand à l’occasion de l’engagement de la France dans le conflit en Irak, avait demandé le vote de la représentation nationale.

 

Rénovation du Parti socialiste
Le calendrier des échéances du Parti socialiste a été adopté en Conseil national le 25 mars. Les commissions de travail : sur le fonctionnement du Parti, d’une part et sur la déclaration de principe, d’autre part, sont au travail.
3 commissions, retraites, réforme de l’Etat et Europe ont été installées. Les travaux seront conclus lors d’une convention nationale le 14 juin.

Renouvellement et diversité
Le Premier secrétaire a confié à Faouzi Lamdaoui une commission permanente de suivi et d’évaluation de la diversité. En effet, aux vues des résultats des élections municipales et cantonales, qui ont permis d’avancer dans le renouvellement des élus, le constat est encore insuffisant. Ainsi ont été recensés plus de 300 adjoints et environ 1300 conseillers municipaux socialistes.
La commission devra faire des propositions concrètes en vue des prochaines échéances.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents