Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog des socialistes de GAUCHY Aisne


François Hollande : "Il y a déjà un plan de rigueur"

Publié par jean luc sur 31 Mars 2008, 10:47am

Catégories : #Economie

Baisse des dépenses publiques, faible pouvoir d'achat, hausse des impôts ou augmentation de la dette: la gauche et les syndicats estiment que la rigueur est déjà là. "Si ce n'est pas un plan de rigueur, je ne sais pas comment ça s'appelle", commente Jean-Claude Mailly (FO).

François Hollande (AFP)

 

François Hollande (AFP)

 

Les démentis du gouvernement n'y changent rien: l'opposition et les syndicats affirment, lundi 31 mars, que la rigueur est déjà là. Et de citer la baisse des dépenses publiques, le faible pouvoir d'achat, une future hausse des impôts et l'augmentation de la dette.
Le Premier ministre, François Fillon, a réaffirmé dimanche qu'aucun plan de rigueur ne serait engagé malgré la dégradation des comptes publics. Le déficit public de la France a ainsi dérapé de 0,3 point en 2007 pour s'établir à 2,7% du produit intérieur brut, proche de la limite de 3% fixée par le pacte de stabilité, fragilisant le pays à quelques mois de la présidence française de l'Union.
Le gouvernement a relevé dans la foulée sa prévision de déficit pour 2008 à 2,5% contre 2,3% prévu initialement.

Plus d'impôts ou plus de dettes

"Il y a déjà un plan de rigueur au niveau des dépenses. Toute la question est de savoir s'il va y avoir une augmentation des prélèvements ou une augmentation de la dette", a dit lundi le premier secrétaire du Parti socialiste, François Hollande.
"Mais quand on y réfléchit, entre des augmentations tout de suite de prélèvements et une augmentation de la dette, c'est-à-dire une augmentation future de prélèvements, c'est la même chose", a-t-il expliqué sur France Info.
Selon le secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, le plan de rigueur prend la forme d'une réduction drastique de la dépense publique.
"Le Premier ministre dit 'un plan de rigueur, c'est l'augmentation des impôts'. Non, pas obligatoirement, un plan de rigueur ça peut être une réduction drastique des dépenses", a déclaré le responsable syndical, lundi sur France-2.

"Si ce n'est pas un plan de rigueur, je ne sais pas comment ça s'appelle"

"C'est ça qui est en préparation à travers la 'Révision générale des politiques publiques'. Cela consiste à vouloir réduire de manière massive les dépenses publiques, voire les dépenses sociales, et si ce n'est pas un plan de rigueur, je ne sais pas comment ça s'appelle", a-t-il ajouté.
Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, a estimé pour sa part qu'"il n'y a pas besoin de parler de plan de rigueur pour que la rigueur soit là".
"Je considère comme beaucoup de Français que l'on vit une période de rigueur en matière de pouvoir d'achat et c'est cela qui explique le fort mécontentement et les conflits", a-t-il dit sur LCI.
"Il ne suffit pas de dire qu'il n'y a pas de plan de rigueur pour qu'il n'y ait pas de rigueur effective pour des millions de nos concitoyens", a-t-il encore déclaré.

Engagements

Selon François Hollande, "il y aura des coupes claires dans les dépenses. On sait qu'un certain nombre d'engagements du président de la République ne seront pas tenus".
"Le Revenu de solidarité active (RSA) c'est déjà fini (...), des engagements sur le logement ne pourront pas être tenus", a-t-il ajouté.
dans http://tempsreel.nouvelobs.com/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents