Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog des socialistes de GAUCHY Aisne


Voyage organisé de l’Elysée en Chine

Publié par jean luc sur 28 Novembre 2007, 16:58pm

Catégories : #International-Europe

 

chin1196015876.jpgLe Président de la République Française est en en déplacement officiel en Chine. Pas vraiment seul.

Nicolas Sarkozy est accompagné d’une quarantaine de chefs d’entreprise, d’un ancien Premier ministre, de sept ministres dont Rachida Dati, sans oublier la famille. Sa mère Renée et son fils Pierre sont en effet aussi du voyage. Aux frais de la république bien évidemment.

Outre quelques grands patrons à l’affût de contrats mirifiques dont Anne Lauvergeon (Areva), Louis Gallois (EADS) et Fabrice Brégier (Airbus), Pierre Gadonneix (EDF), Gérard Mestrallet (Suez) ou encore Henri Proglio (Véolia environnement), sept ministres figurent dans la délégation. A commencer par Jean-Louis Borloo puisque l’écologie sera un thème fort du déplacement, Christine Lagarde (Économie), au titre de la négociation des contrats commerciaux, Bernard Laporte (Sports), officiellement du fait de la tenue des Jeux olympiques en 2008 de Pékin. En revanche pour Rachida Dati, Ministre de la Justice, aucune raison n’est avancée hormis, le rôle officieux de dame de compagnie de notre esseulé Président.

Absence remarquée, la difficilement contrôlable Rama Yade, secrétaire d’Etat aux droits de l’Homme, a été invitée à rester “à la maison”. Le business d’abord, même si on affirme du Côté de la présidence que la question des droits de l’Homme sera “naturellement” évoquée par le Président lui-même. Les rivalités entre femmes ensuite, Rachida Dati ne voulant pas, selon des sources fiables, de la présence de sa jeune collègue.

Autre recalé mécontent : Alain Delon. Initialement invité l’acteur a été oublié. L’Elysée a reconnu un loupé. Dans les colonnes du Parisien l’acteur, véritable star en chine s’emporte, se disant “très humilié” de ne pas avoir été informé s’il faisait ou non partie de la délégation jusqu’au dernier moment. “Dimanche c’est l’anniversaire de ma fille Anouschka et j’avais tout organisé en fonction du voyage. J’ai la haine, j’ai la rage de ce manque de courage (…) Il y a, au niveau de la communication, autour du président une bande de charlots”, accuse-t-il. “Il appartient au président de décider qui participe ou non à son voyage. Je respecte sa décision mais il appartient à son staff d’avoir au moins la courtoisie, la politesse, la décence, voire le devoir d’en avertir les intéressés”.

Une mauvaise publicité pour “l’agence de voyage de l’Elysée” qui ne devrait toutefois pas lui occasionner trop de tort. Elle conserve deux atouts majeurs. Son coût, imbattable pour les heureux bénéficiaires, et, son caractère familial malgré l’étiquette. Dédaignant l’ambassade de France, le Président et ses invités ont préféré le Sofitel de Pékin. Le coût seul de la suite présidentielle est annoncé à 6 800 € la nuit.
Nuit de chine, nuit câline. Rassurez-vous, la délégation a tenu à préciser que l’Elysée, en bon client, a eu droit à une petite ristourne.

par Henry Moreigne

merci à Alain Rénaldini dans http://iledere.parti-socialiste.fr/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents