Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog de la fédération de l'Aisne du Parti socialiste


L'Aisne : Le Président FRICOTEAUX engage le département de l’Aisne dans un pacte diabolique avec l’Etat.

Publié par jean luc sur 29 Juin 2018, 08:49am

Catégories : #L'Aisne, #Parti socialiste, #Président FRICOTEAUX, #Conseil départemental, #Economie, #Emploi, #Social, #Solidarité-Santé, #Politique, #Gouvernement, #Territoires

L'Aisne : Le Président FRICOTEAUX engage le département de l’Aisne dans un pacte diabolique avec l’Etat.

COMMUNIQUE DE PRESSE :

Laon le 28 juin 2018

Le Président FRICOTEAUX engage le département de l’Aisne dans un pacte diabolique avec l’Etat.

Alors qu’il y a quelques mois encore le Président FRICOTEAUX et sa majorité de droite imploraient le Président de la République et le Gouvernement d’aider les départements ruraux les plus pauvres et plaidaient en faveur d’une aide des départements les plus aisés vers ceux en difficultés devant l’Assemblée des départements de France, ils viennent d’engager aujourd’hui l’Aisne dans un pacte mortifère, pendant les trois années à venir.

Ce pacte de contractualisation avec l’Etat, signé ce jeudi 28 juin en présence du Premier Ministre, prévoit de plafonner l’augmentation annuelle des dépenses de fonctionnement à 1,2%, un seuil intolérable et asphyxiant pour l’Aisne. Le Parti Socialiste de l’Aisne dénonce l’inconscience politique d’engager le département tout entier, dans un temps qu’on sait incertain, sans efforts de la part de l’Etat en retour, notamment en matière d’aides sociales.

Le département de l’Aisne sera donc condamné les trois prochaines années à une lente et terrible agonie, pieds et mains liés. Pire encore, il y a à travers la signature de ce pacte de contractualisation une ingérence de l’Etat dans la collectivité territoriale qu’est le département.

Si le vœu du Président FRICOTEAUX est vraiment de maîtriser la dépense publique, il est légitime pour les Axonaises et les Axonais de s’interroger dorénavant sur la basse manœuvre politique d’élargissement de la majorité de janvier dernier, en augmentant le nombre de vice-présidences de 7 à 11.

La gestion d’un Conseil Départemental ne peut se résumer à elle seule à une vision budgétaire. Elle implique des choix politiques et des perspectives ambitieuses, qu’il faut assumer. Force est de constater aujourd’hui qu’au Conseil départemental de l’Aisne, il n’y a ni ambition, ni raison.

 

Fédération de l'Aisne du Parti socialiste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents