Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog des socialistes de GAUCHY Aisne


CONGRÈS DE POITIERS : MANUEL VALLS Y DÉFEND UNE FRANCE PLUS FORTE ET PLUS JUSTE.

Publié par jean luc sur 8 Juin 2015, 08:20am

Catégories : #congrès de Poitiers, #Politique, #Manuel Valls, #Débats, #Parti socialiste, #La Gauche, #Gouvernement, #Hollande, #MEDEF, #MJS

CONGRÈS DE POITIERS : MANUEL VALLS Y DÉFEND UNE FRANCE PLUS FORTE ET PLUS JUSTE.
L’ensemble du congrès socialiste debout derrière François Hollande. La comparaison s’est rapidement imposée avec l’autre congrès. Celui des « Républicains », de Nicolas Sarkozy dont la nouvelle appellation fut d’ailleurs qualifiée de duperie par le Premier Ministre et même appelés par un autre orateur « LR » pour « Libéraux Réactionnaires ». A la tribune, dans un « monde multipolaire et instable », Manuel Valls a d’abord défendu son bilan en même temps que celui du Président de la République.
CONGRÈS DE POITIERS : MANUEL VALLS Y DÉFEND UNE FRANCE PLUS FORTE ET PLUS JUSTE.
En évoquant Pierre Mauroy et son « identité réformisme », il a, notamment annoncé que, « sans pause », ses réformes seront menées à leur terme en faveur « d’une France plus forte et plus juste ». Et le Premier Ministre de citer en exemple le tiers payant généralisé, la réforme du collège, le mariage pour tous, mais également la retraite à 60 ans pour les salariés qui ont commencé à travailler tôt ou la réforme des allocations familiales. Et Manuel Valls de s’adresser aux 3 000 délégués et militants réunis à Poitiers, mais également aux Socialistes : « Si personne ne défend ce bilan, qui d’autre le fera ? ».
CONGRÈS DE POITIERS : MANUEL VALLS Y DÉFEND UNE FRANCE PLUS FORTE ET PLUS JUSTE.
Pas le MEDEF en tout cas dont « la plainte permanente » et « le discours anxiogène » furent dénoncés tout comme la Droite « l’adversaire » et l’Extrême-Droite « l’ennemie ». Le Premier Ministre n’a pas épargné, non plus, le Président de l’ancienne UMP dont les « pratiques dans l’opposition posent déjà un problème pour le pays ». Rassembler plutôt que diviser : au terme d’une intervention très applaudie, le Premier Ministre a d’ailleurs salué nombre de militants. Et notamment, ceux de l’Aisne.

Jean-Jacques Thomas

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents