Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog des socialistes de GAUCHY Aisne


« L’unité du Parti socialiste est indispensable à l’unité de la gauche et des écologistes. »

Publié par jean luc sur 31 Mars 2015, 14:47pm

Catégories : #Politique, #Elections départementales 2015, #Parti socialiste, #La Gauche, #UMP, #FN, #Jean-Christophe Cambadélis

« L’unité du Parti socialiste est indispensable à l’unité de la gauche et des écologistes. »

Retrouvez la déclaration de Jean-Christophe Cambadélis suite aux résultats du second tour des élections départementales 2015.

Françaises, Français,

Vous avez rendu votre verdict pour les élections départementales 2015.

Le premier tour a vu l’affirmation du tripartisme. Le Front National s’implante sans triompher. L’UMP-UDI gagne sans « effet Sarkozy ». Le Parti socialiste recule sans dévisser, le tout sur fond d’une participation nationale en hausse.

Le deuxième tour est marqué par la victoire et la progression de l’UMP-UDI, au-delà de l’effet mécanique du premier tour, c’est-à-dire grâce à l’apport et aux voix du Front National là où il y avait duel. L’extrême droite rejoint la droite extrême dans un programme redoutable pour la France, qui sort progressivement du chaos dans lequel Nicolas Sarkozy l’avait plongée.

Le parti de Madame Le Pen emporte des gains sans pour autant devenir le premier parti de France puisque, en terme de présidents de conseils départementaux comme en nombre d’élus, il est très loin derrière les partis républicains.

La menace est là. Qu’elle soit contenue ne veut pas dire qu’elle soit réduite. La bataille pour la défense de la République continue.

Le Parti socialiste recule nettement dans son implantation départementale. Il serait inconcevable de ne pas le noter. Ce recul n’est pas à la hauteur des prévisions voire des espoirs de certains. Je tiens à remercier les socialistes qui, de la base au sommet, se sont battus avec détermination dans un climat de sombres pronostics où ils furent la cible de toutes les critiques avec un acharnement peu commun ! J’ai une pensée amicale vis-à-vis de tous nos candidats malheureux, battus ce soir.

Le premier tour des élections départementales a marqué un niveau électoral intéressant sans être satisfaisant pour le Parti socialiste.

Le deuxième tour marque un recul d’implantation sans être une débâcle.

Les électeurs socialistes se sont mieux mobilisés sans avoir été tous au rendez-vous. Ils ne se sont pas portés sur une autre offre politique.

La gauche s’est divisée au premier tour ce qui fut l’origine de bien des défaites. Elle s’est remarquablement rassemblée au deuxième tour face à la droite et l’extrême droite qui ont souvent fait bloc.

Ce qui a été possible au deuxième tour des élections départementales doit l’être dans ces prochaines élections régionales.

Dans le tripartisme, il faut que l’union soit au rendez-vous et d’abord là où le Front National menace.

Le Parti socialiste tirera toutes les leçons de ce scrutin.

D’ores et déjà, j’appelle les formations de gauche au dialogue, à la mise à plat des divergences, à la construction d’une alliance de gauche et des écologistes pour les prochaines élections. Le rassemblement est essentiel : nous y travaillerons sans relâche. D’ores et déjà nous rencontrerons demain Europe-Ecologie-les Verts puis toutes les organisations de gauche qui l’accepteront.

Le Parti socialiste constate que cette élection s’est déroulée dans un climat économique qui sans être encore totalement perceptible par les Français, s’améliore nettement dans les chiffres.

Il faut maintenant bonifier l’effort des Français. Nous sommes à l’aube d’une nouvelle donne. La conjoncture française et européenne est plus favorable. Croissance, déficit, euro, ce sont des signaux encourageants. Il faut maintenant les conforter et les utiliser au mieux, pour les Français, pour l’emploi.

S’il ne s’agit pas de changer de cap, il faut utiliser le moment et les résultats pour soutenir l’investissement privé comme dans les collectivités locales.

L’investissement dans l’éducation qu’il faut rendre plus performante, la sécurité sociale du 21ème siècle sera la formation. L’investissement dans le développement durable à travers le logement, le transport et les véhicules du futur, l’investissement numérique, l’investissement dans la recherche… Par l’investissement et la baisse des impôts, nous rendons aux Français les efforts consentis.

Le second maître mot de cette élection, c’est la lutte contre les inégalités, l’exclusion, la relégation, sur les territoires, dans les villes et dans les campagnes, dans l’accès à l’emploi et pour l’amélioration des conditions de travail, dans la vie de tous les jours.

Une partie importante des Français se sent abandonnée. Il s’agit de ne laisser personne sur le bord du chemin de la nouvelle donne économique, sociale, éducative et écologique.

Le Parti socialiste fera de l’investissement, de l’environnement, de l’égalité, ses objectifs dans les mois à venir. L’unité du Parti socialiste est indispensable à l’unité de la gauche et des écologistes. Le Parti socialiste va accentuer sa lutte contre l’extrême droite et la droite pour l’avènement d’une France nouvelle.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents