Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog de la fédération de l'Aisne du Parti socialiste


J-C Cambadélis : «Une véritable bataille de reconquête républicaine commence»

Publié par jean luc sur 14 Janvier 2015, 18:20pm

Catégories : #Politique, #Parti socialiste, #Jean-Christophe Cambadélis, #Hommage, #Hollande, #Gouvernement, #La Gauche, #International-Europe, #Justice-Sécurité, #Charlie Hebdo

J-C Cambadélis : «Une véritable bataille de reconquête républicaine commence»

Mercredi 14 janvier, le Premier secrétaire a présenté ses vœux à la presse, des voeux consacrés aux attentats qui ont touché France dernièrement.

«La France a fait bloc autour de la République»

S'adressant aux journalistes, J-C Cambadélis a présenté ses voeux à «une profession aujourd'hui endeuillée», après l'attaque du siège de Charlie Hebdo, «pour dire que la liberté d'expression n'est pas un vain mot», comme l'ont démontré les manifestations qui se sont déroulées durant tout le weekend, durant lesquelles «la France a défendu la liberté, avec les armes de l'égalité».

Il a également salué l'action du président de la République qui, «avec une économie de mots, mais pas de gestes», a su «incarner la Nation» et permettre «à chacun de se transcender dans l'épreuve».

Quant au Parti socialiste, son message est clair :

Face à une attaque sans précédents, il faut une réponse sans précédents.

Dans cette épreuve, «les terroristes voulaient nous effrayer et nous diviser. Ils ne nous ont ni effrayés, ni divisés, et le président a montré l'exemple, permettant à la France d'être exemplaire».

Unité nationale : «faire que la hauteur de la politique soit fidèle à la grandeur du peuple»

Pour le Premier secrétaire, avec les manifestations du 11 janvier 2015, durant lesquelles 3 millions de personnes sont descendues dans les rues, «les Français ont écrit une belle page de l'Histoire».

Aujourd'hui, le temps est à l'unité nationale, et même à «l'union sacrée», depuis le discours du Premier ministre la veille à l'Assemblée nationale.

Dès lundi, J-C Cambadélis s'était prononcé pour que les partis politiques républicains se rencontrent afin qu'ils évoquent ensemble les enjeux de la sécurité des Français : «tous les partis politiques ont marqué leur disponibilité pour cette démarche», a-t-il souligné.

Lutter contre le terrorisme au niveau national et européen

Désormais, le Parti socialiste appelle à «un pacte national de combat contre le terrorisme dans le respect républicain» :

Nous ne voulons pas d'un Patriotic act, nous voulons un pacte national.

Ce pacte devra répondre à trois enjeux, correspondant à trois groupes de travail constitués par le Premier secrétaire, la veille, lors du Bureau national :

  • «hausser le niveau des moyens contre le terrorisme», avec M-P de la Gontrie,
  • «hausser le niveau de défense de la République», avec Laurent Dutheil,
  • «hausser le niveau de la réponse européenne», avec Philip Cordery.

Le choc de ces attentats, et l'incroyable mobilisation des Français qui a suivi, ont montré que «le débat sur la République doit retrouver sa place», un débat qui devra se faire «sans angélisme, sans alarmisme».

Dans la société, il faut être respectueux des religions, protéger les cultes, defendre des idées toutes simples : l’antisémitisme n'est pas une opinion mais un délit, il ne faut être ni islamophile, ni islamophobe mais républicain.

J-C Cambadélis a souligné l'importance d'une réponse européenne au terrorisme, et la nécessité de «prendre des mesures de sécurité collective». Ainsi, dix ministres de l'Intérieur de l'Union européenne se rencontreront prochainement.

De son côté, J-C Cambadélis et son homologue allemand, Sigmar Gabriel, ont lancé «un appel européen».

>> Retrouvez l'appel européen de J-C Cambadélis et Sigmar Gabriel.

Rassemblement des secrétaires de section : «Faire vivre la République»

Initialement consacré à la fracture territoriale, le rassemblement des secrétaires de section le 1er février prochain aura finalement pour thème : «Faire vivre la République».

Les groupes de travail «rapporteront devant les secrétaires de section», des personnalités et des intellectuels s'exprimeront, et «nous rendrons compte des rencontres avec les formations politiques».

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents