Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog des socialistes de GAUCHY Aisne


XAVIER BERTRAND : Devenir président d’abord

Publié par jean luc sur 2 Décembre 2013, 16:21pm

Catégories : #Municipales 2014, #Xavier Bertrand, #Billet d'Humeur, #Politique, #Picardie-Aisne

XAVIER BERTRAND : Devenir président d’abord

XAVIER BERTRAND, LE NORMAND.

SAINT QUENTIN PEUT ÊTRE BEN QU’ OUI, PEUT ÊTRE BEN QUE NON.

SON CAMEMBERT, C’EST DEVENIR PRÉSIDENT…

Devenir président d’abord

Sur C Politique, ce dimanche 1er décembre, Xavier Bertrand l’a confirmé. Devenir Président d’abord, Saint Quentin, on verra ça après…

4 ans avant 2017, toutes les Françaises et tous les Français doivent savoir qu’il croit en lui et qu’il pense devenir Président de la République.

4 mois avant les élections municipales, les Saint Quentinoises et les Saint Quentinois attendront pour savoir, comme il le dit depuis Paris, s’il croit en eux et s’il veut devenir maire de Saint Quentin.

Saint Quentin, peut être ben qu’oui, peut être ben qu’non….

Saint Quentin, c’est la ville qui lui sert de tremplin. C’est là où il apprend le plus. A se servir de nous et apprendre quoi ? A devenir Président ?

Bon ou mauvais apprentissage, ce n’est pas rue d’Isle, à Saint Quentin qu’il va demander à ouvrir les magasins le dimanche, c’est boulevard Haussmann, à Paris. La rue d’Isle, après 24 ans de gouvernance, c’est devenu un désert commercial.

Bon ou mauvais apprentissage, à Saint Quentin, à chaque conseil municipal, il parle encore d’héritage de l’époque de Daniel Le Meur (1989-1995), mais à Paris, ça suffit, il faut arrêter de parler de l’héritage de Sarkozy (2007- 2012).

Bon ou mauvais apprentissage, pour Saint Quentin, il n’a pas fini d’asseoir son développement. Cela, les Saint Quentinoises et les Saint Quentinois s’en sont aperçu. Taux de chômage et baisse de la population en sont les marqueurs indéniables. Et à Paris, nous n’oserons pas parler de son bilan de ministre de la santé, du travail et de l’emploi.

Héritage à Saint Quentin, oui, héritage à l’Elysée, non.

Xavier Bertrand, le Normand, pendant une heure, a encore bonimenté… Peut être ben qu’oui, peut être ben qu’non… Président d’abord, Saint Quentin après.

Michel Garand

Avec seulement les 2 mn 30 qui lui ont été octroyées, Michel Garand est affirmatif. Candidat déclaré depuis juillet 2013, pour lui, c’est Saint Quentin d’abord. Il sera un maire à plein temps, un maire présent.

Devant lui, le premier tract de campagne qui dénonce l’absence de Xavier Bertrand à Saint Quentin : « Xavier Bertrand vit à Paris ». Michel Garand, comme les Saint-Quentinoises et les Saint- Quentinois, constate: « On voit les magasins fermés, le centre ville qui se vide… ce n’est pas normal. Notre ville mérite mieux que ça... qu’on s’en occupe et qu’elle ne serve pas de marchepied à un dessein personnel. »

Faux prétexte, doute, et hésitation.

Xavier Bertrand, l’homme si sûr de son ambition pour la Présidence de la République, est hésitant pour la mairie de Saint Quentin. Il doute, il craint. Et tous les prétextes sont bons. Il attend janvier, la loi sur les cumuls. C’est vrai que pour lui, par exemple, être député et simple conseiller municipal, à l’écoute des Saint quentinoises et Saint-quentinois, ou n’être que maire de Saint Quentin, c’est insuffisant.

Sans hésitation

Les Saint Quentinoises et les Saint Quentinois ont compris. Le 23 et 30 mars, ils ne feront pas une réponse de normand. Ils diront non à Xavier Bertrand et oui à Michel Garand.

Jean-Pierre Lançon

Secrétaire de section

De Saint Quentin

Du parti socialiste

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents