Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog des socialistes de GAUCHY Aisne


M. Fillon devrait faire son inventaire fiscal

Publié par jean luc sur 16 Octobre 2013, 13:30pm

Catégories : #Gouvernement, #Fillon, #UMP, #Bonjour la Droite, #Economie, #Emploi, #Politique, #Parti socialiste

M. Fillon devrait faire son inventaire fiscal

François Fillon fait preuve d’amnésie et de mauvaise foi quand il évoque la politique fiscale menée par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault.

A t-il oublié qu’il fut Premier ministre cinq ans durant ? La législature 2007-2012 s’est ouverte sur le renforcement du bouclier fiscal et achevée par le démantèlement de l’impôt sur la fortune. Entre les deux, une trentaine de taxes supplémentaires furent créées ou rehaussées. Au total, le fillonisme fiscal consista à multiplier les cadeaux aux plus fortunés et aux très grandes entreprises au détriment des ménages populaires, des classes moyennes et des PME.

M. Fillon a-t-il oublié qu’il préleva, à la fin du quinquennat Sarkozy, 20 milliards d’euros sur les Français en 2011 et 13 milliards pour 2012 ? Au même moment, c’est son gouvernement qui remettait en cause l’indexation du barème de l’impôt sur le revenu et la demi-part des veuves. Si certains de nos concitoyens acquittent depuis lors l’impôt sur le revenu alors qu’ils n’avaient pas vocation à y entrer, c’est le résultat des choix fiscaux de la droite.

C’est pourquoi, alors que s’ouvre aujourd’hui le débat sur le projet de loi de finances au Parlement, le gouvernement et la majorité vont continuer de corriger les injustices UMP. C’est le sens du dégel du barème de l’impôt sur le revenu, du renforcement de la décote et du relèvement du plafond du revenu fiscal de référence qu’ensemble, nous engagerons pour 2014. De cette façon, des Français injustement entrés dans l’impôt, qui paient la CSG, la taxe d’habitation, la redevance audiovisuelle, pourront sortir du barème et se verront restituer du pouvoir d’achat.

Dans le même temps, l’essentiel des efforts proviendront d’économies de dépenses, sélectives et équilibrées, et la réduction des déficits se poursuivra, passant de 5,3% en 2011 à 3,6% en 2014. Après la mandature dispendieuse de la droite, se déploie la législature sérieuse et ambitieuse de la gauche.

Face aux attaques absurdes de M. Fillon et après dix ans d’injustices fiscales, les socialistes orientent la fiscalité vers la solidarité et l’efficacité au service des priorités des Français : soutien à la croissance et la création d’emploi, renforcement des services publics (éducation, justice, sécurité) et de notre modèle social (santé, retraites, petite enfance), logement pour tous, pouvoir d’achat, soutien aux investissements d’avenir et à la transition énergétique, lutte contre la pauvreté.

Guillaume Bachelay, secrétaire national à la Coordination
Karine Berger, secrétaire nationale à l’Econom
ie

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents