Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre de Jaurès

La Lettre de Jaurès

Blog de la fédération de l'Aisne du Parti socialiste


«Idées du FN»: un mauvais logiciel Opensource pour poligeeks de droite…

Publié par jean luc sur 16 Septembre 2013, 10:31am

Catégories : #Politique, #Bonjour la Droite, #Bonjour l'extrême droite

«Idées du FN»: un mauvais logiciel Opensource pour poligeeks de droite…

Les «idées du FN»? Un produit dangereux devenu «objet-tendance» sur le marché politique en France. «L’extrême droite, un nouveau produit marketing»?

Il faut croire, c’est dans l’air, pas seulement au Front national, mais de plus en plus chez les politiques et dans la presse qui a trouvé un bon filon à gros tirage pour faire face à sa crise d’édition…

Les codes marketing pour ce «nouveau produit» s’inspirent des politiques commerciales de nos produits geeks, ceteris paribus. Comme dans le high tech, le «Front national» est devenu un événement médiatique dans une certaine presse (Le Figaro, Valeurs actuelles, Minute) avec ses «bons sondages» de complaisance et ses geeks-politiques, des spécialistes de la spéculation sur le marché électoral.

C’est une tendance récurrente et omniprésente sur le marché français depuis bien des lustres. Ce produit bas de gamme, de très mauvaise qualité est cependant bien ancré sur le marché. Malgré quelques bons résultats sur les places politiques du sud de la France, élu deuxième produit politique de la Présidentielle 2002, il n’a cependant pas eu le succès escompté auprès des français. Les récentes compagnes médiatiques sur certains forums politiques ont permis de glaner quelques parts de marché, enfin d’après certains indicateurs sur la consommation des idées-FN testés auprès des sympathisants de droite.

«Idées du FN»: un mauvais logiciel Opensource pour poligeeks de droite…

Source

Une curiosité ce produit «FN», il suscite l’adhésion des leaders UMP lancés dans une stratégie de niche électorale sans vergogne. Après l’OPA agressive de Nicolas Sarkozy en 2007, le marketing la firme UMP a progressivement intégré le logiciel FN dans son programme de gestion politique, favorisant de facto son acception dans les sphères les plus républicaines de la société. Pour parfaire cette récupération, Nicolas Sarkozy avait débauché les meilleurs analystes-programmeurs des idées-FN l’ouverture était en marche. Ainsi, Patrick Buisson et Guillaume Peltier sont devenus ses fervents conseillers marketing en 2012, puis auprès de ses héritiers depuis son départ forcé de la direction du Groupe, le 06 Mai 2012.

Le produit «FN» toujours en vente libre sur le marché politique, s’expose désormais dans les rayons avec deux emballages distincts, respectant le même code couleur et surtout, les mêmes slogans marketing

«Idées du FN»: un mauvais logiciel Opensource pour poligeeks de droite…

Polémique PAIN AU CHOCOLAT (Source

La presse spécialisée (de droite) présente «les idées FN» avec des accroches marketing très alléchantes, «nouvelle tendance politique», «idées novatrices», une hérésie. C’est ni plus ni moins qu’une vieille niche politique, une sorte valeur refuge par temps de crise qui cependant enregistre de nouveaux adeptes à droite de l’échiquier politique, surtout depuis la reprise de l’entreprise par l’héritière Le Pen: D’abord la droite décomplexée de JF Copé, nouveau leader du marché via sa succursale «droite forte», puis François Fillon, longtemps réfractaire qui se positionne lui aussi sur ce segment porteur. Deux vrais Poligeeks en quête de reconnaissance auprès des inconditionnels de la marque FN, pourtant minoritaires sur le marché des valeurs de la république.

«Idées du FN»: un mauvais logiciel Opensource pour poligeeks de droite…

Source

Malgré cette nouvelle offensive orchestrée par sa presse spécialisée (Le Figaro, Valeurs actuelles, L’Opinion, Minute etc.) le chiffre d’affaire ne décolle pas. La grève du temps de cerveau disponible freine son implantation au grand désespoir des geeks politiques de droite, très actifs lors du Mariagepourtous. La récente étude de l’agence "BVA-UFC-Que Choisir en Politique" est sans appel: 65 % des consommateurs ont une mauvaise opinion de ce produit malgré son nouvel emballage Bleu-Marine, 67 % n’envisagent en aucun cas l’adopter à la prochaine présidentielle. La greffe ne prend donc pas, la «République» reste le refuge pour de nombreux français, malgré le marketing aggressif de certains leaders du marché…

Le Front national n’est pas un produit high tech même si son logiciel Open Source est de plus en plus intégré à droite du marché politique.

Merci à : Extimités (politiques)...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents